Baseball-softball, karaté, skate, surf et escalade : nouveaux sports aux JO de Tokyo 2020

Selon toute vraisemblance 5 nouveaux sports seront au programme olympique des Jeux de Tokyo, en 2020. La décision finale sera prise lors de la prochaine session du CIO, à Rio.

Selon toute vraisemblance 5 nouveaux sports seront au programme olympique des Jeux de Tokyo, en 2020. La décision finale sera prise lors de la prochaine session du CIO, à Rio.

Les réformes initiées en 2014 par Thomas Bach, le président du Comité international olympique (CIO), permettent aux villes hôtes des Jeux de choisir des sports populaires dans leurs pays pour encourager l’audience et susciter l’intérêt de plus de sponsors.
Continuer la lecture de « Baseball-softball, karaté, skate, surf et escalade : nouveaux sports aux JO de Tokyo 2020 »

Le nouveau grand stade des jeux de Tokyo 2020

Voici le stade retenu pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Le précédent projet avait suscité la controverse et avait finalement été abandonné.

Voici le stade retenu pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Le précédent projet avait suscité la controverse et avait finalement été abandonné.
Continuer la lecture de « Le nouveau grand stade des jeux de Tokyo 2020 »

Jeux Olympiques : le logo de Tokyo 2020

logo-tokyo-2020-hd

Le comité d’organisation des Tokyo 2020 a dévoilé le logo officiel des Jeux Olympiques 2020.
Il reprend la première lettre du nom de la ville organisatrice. Les 2 logos (Jeux olympique et paralympiques) sont constitués d’une large barre verticale noire, symbolisant la diversité (la somme de toutes les couleurs), et d’un rond rouge évoquant le coeur battant de chaque être humain.
La lettre T représente, quant à elle, non seulement la ville de Tokyo, mais aussi les mots anglais « Tomorrow » (demain) et « Team » (équipe).
Continuer la lecture de « Jeux Olympiques : le logo de Tokyo 2020 »

Les JO finis, Sotchi est devenue une ville fantôme

Les JO de Sotchi sont terminés et on ne sait pas ce que vont devenir les installations. Un reporter russe est retourné à Sotchi…

Les JO de Sotchi sont terminés et on ne sait pas ce que vont devenir les installations. Un reporter russe est retourné à Sotchi…

Pour rappel, ces jeux auront coutés 37 milliards d’euros. Le cout initial était fixé à 14 milliards.
367 km de routes, 12 tunnels et 77 ponts ont été construits accompagnés de 201 km de chemins de fer et de 2 gares. Un aéroport flambant neuf a vu le jour.
Pour alimenter la région en énergie, on a construit une centrale hydroélectrique. Des immeubles contenant les 100 000 lits répartis dans 60 000 chambres, pour accueillir les spectateurs.

a-hotel-that-was-never-finished

a-long-view-of-the-olympic-village

a-stray-dog-near-the-boardwalk

an-empty-road-next-to-a-hotel

an-unfinished-construction-site

construction-was-delayed-before-the-olympics-because-of-flooding-issues

its-unclear-if-these-projects-will-be-completed

one-of-the-lawns-at-the-olympic-park

one-of-the-main-roads-near-the-olympic-village

sochi-ghost-town-34

the-boardwalk

the-bridge-resort-hotel

Source

Sotchi 2014 : les athlètes russes dopés au gaz xénon

Selon une chaîne de télé allemande, le pays hôte des Jeux olympiques s’est massivement dopé au gaz xénon.

Selon une chaîne de télé allemande, le pays hôte des Jeux olympiques s’est massivement dopé au gaz xénon.

jeux-olympiques-de-sotchi

La Russie a terminé les Jeux en tête du tableau des médailles. Selon WRD, une chaîne de télévision allemande, les athlètes russes auraient utilisé du xénon, un gaz rare, pour optimiser leur perf et s’assurer ainsi les médailles.

Le xénon est pour l’heure indétectable.L’inhalation de xénon, découvert en 1898, favorise la production naturelle d’érythropoïétine (EPO), qui contribue au développement des globules rouges dans le sang et donc à l’amélioration de la performance. De nombreux athlètes russes en auraient inhalé pour améliorer leur performance avec un risque de se faire attraper proche de zéro. L’apport externe d’EPO, par injections, comme cela a été plusieurs fois le cas dans le milieu du cyclisme, est clairement considéré comme du dopage, mais l’utilisation d’une autre méthode pour stimuler la production naturelle d’EPO n’est pas interdite.

La Russie ne voit rien de mal

« Le xénon n’est pas un gaz illégal. Nous avons pour principe de ne pas utiliser ce qui est interdit par l’Agence mondiale antidopage [AMA], il est possible que nos sportifs aient eu recours à des inhalateurs de xénon, mais il n’y aurait rien de mal à cela. Ce n’est pas illégal, ce n’est pas destructeur et cela ne provoque pas d’effets secondaires. »

a ainsi insisté Vladimir Uiba, le patron de l’Agence fédérale russe de biomédecine (FMBA).

Par la voix de son président, l’Agence mondiale antidopage (AMA) a assuré qu’elle se pencherait rapidement sur ce début de scandale.

« La commission qui s’occupe de ce genre de question va se pencher sur le sujet dès sa prochaine réunion »,

a confirmé Craig Reedie dans l’émission de la WDR.

Pour l’heure, puisque rien ne permet de mettre en cause officiellement la délégation russe, six cas de dopage ont été mis en évidence aux Jeux Olympiques de Sotchi. La biathlète allemande Evi Sachenbacher-Stehle, le pousseur-freineur du bobsleigh à quatre italien William Frullani, la fondeuse ukrainienne Marina Lisogor, le joueur de hockey sur glace letton Vitalijs Pavlovs, son homologue suédois Nicklas Bäckström et le skieur de fond autrichien Johannes Dürr ont été pris par la patrouille.

La Russie a terminé les JO en tête du baleau des médailles avec 33 médailles, dont 13 en or. Suivent la Norvège (26 médailles dont 11 en or), le Canada (25 médailles dont 10 en or) et les Etats-Unis (28 médailles dont 9 en or).
La France, qui a battu son record avec 15 médailles, se classe 10e.